Jouez sans télécharger de logiciel

pub inspecteurbonus

Le marché espagnol des jeux en ligne continue d’afficher de bons résultats. À l’issu du deuxième trimestre, les opérateurs légaux auraient en effet généré 121,3 millions d’euros ce qui représente une hausse de 22,6 % par rapport aux chiffres de l’exercice précédent. Les chiffres sont malgré tout à relativiser puisqu’ils indiquent une baisse de 4,5 % par rapport au premier trimestre.

Un marché dynamique

Comme sur de nombreux marchés européens, les paris sportifs restent les plus lucratifs. Les boomakers affichent en effet un chiffre d’affaires de 60,1 millions d’euros au deuxième trimestre 2017. Cela représente une hausse significative de 12,3 % par rapport à la même période de l’exercice précédent. Il est intéressant de noter que ces résultats se révèlent d’autant plus impressionnants lorsque l’on tient compte du fait que le calendrier 2017 ne compte aucun évènement sportif majeur. Contrairement à l’année 2016 qui avait été marquée par l’Euro, l’exercice en cours ne possède pas réellement de rendez-vous d’envergure. Comme dit précédemment, les chiffres restent cependant anecdotiques puisqu’ils indiquent une baisse de 15 % par rapport au premier trimestre 2017. En ce qui concerne les casinos en ligne, ils affichent une hausse de 52,5 % de leur chiffre d’affaires par rapport à la même période de l’exercice 2016. Au total, les opérateurs ont gagné 42,9 millions d’euros. Les machines à sous ont généré 21,5 millions d’euros ce qui représente une hausse de 84 %. La roulette quant à elle affiche une amélioration de 65 % pour 9,5 millions d’euros tandis que le blackjack croit de 10,2 % pour 5 millions d’euros. À noter que contrairement aux paris sportifs, les jeux de casino affichent aussi une hausse de 14,5 % par rapport au premier trimestre.

Moins de marketing

Le poker en ligne, quant à lui, a connu une augmentation de 5 % de son chiffre d’affaires pour 14,4 millions d’euros. Le cash-game a cependant baissé de 5,5 %. Les tournois, de leur côté, affichent une hausse de 16,5 %. À noter que le partage des liquidités avec la France, l’Italie et le Portugal pourrait booster ces chiffres. Enfin, il convient de faire remarquer que les opérateurs du marché espagnol ont dépensé 25 millions d’euros en marketing, soit 16 % de moins qu’en 2016. Les bonus proposés aux joueurs ont également été réduits de 14 %.

Related posts:

  1. Bilan 2014 pour le marché des jeux en ligne espagnol
  2. Bonne dynamique du marché des jeux d’argent au Danemark
  3. Ouverture du marché des jeux d’argent en ligne pour le Portugal
  4. Le marché britannique des jeux a bien grandi depuis 2009
  5. Fort potentiel du marché hollandais des jeux d’argent en ligne

No Comments :(

Comments are closed.