Jouez sans télécharger de logiciel

pub inspecteurbonus

Le développeur de jeux en ligne Yggdrasil Gaming a sorti une machine à sous baptisée Casino Zeppelin en octobre 2015. Malgré son thème original et son esthétique extravagante, elle n’a pas fait grand bruit auprès des joueurs. À l’aube de cette nouvelle année, il est temps de rendre hommage à ce jeu qui mérite le respect.

Une ambiance unique

La machine à sous Casino Zeppelin propose une ambiance extravagante digne d’un cabaret vivant. Le jeu se déroule en compagnie de plusieurs personnages hauts en couleur. Ces derniers veilleront à divertir le joueur tout au long des parties avec des tours de magie et des spectacles à couper le souffle. Le décor quant à lui est tout aussi surprenant. Il donne en effet sur une vue panoramique d’une ville au coucher du soleil. Les lumières des buildings commencent à s’allumer et à éclairer le ciel. Comme le nom du jeu l’indique, les parties se déroulent à bord d’un zeppelin. Il adopte un look hors du commun pour coller à l’univers. Finalement, la bande-son est discrète et mystérieuse. Elle accompagne parfaitement l’action et pose une ambiance qui semble à la fois angoissante et intrigante.

Des parties gratuites folles

La machine à sous Casino Zeppelin possède une structure classique en 5 rouleaux et 3 rangées. Elle propose 20 lignes de paiement qui restent actives simultanément tout au long des parties. Les mises quant à elles varient de 0,01 euro à 10 euros. Du côté des fonctionnalités, le jeu se révèle plutôt simple. Il propose avant tout un WILD qui prend les traits d’une femme habillée d’une tenue mauve, bleue et blanche. Il possède la particularité de pouvoir se substituer aux autres symboles. Il permet également de gagner des parties gratuites s’il apparait 5 fois à l’écran. Le jeu dispose aussi d’un SCATTER. Il permet d’activer le mode free spins. Pour cela, il faut l’obtenir 3, 4 ou 5 fois. Il offre alors 10, 15 ou 20 parties gratuites. À noter que s’il apparait uniquement deux fois, il débloque 40 pièces supplémentaires. Lors du mode free spins, les WILDs deviennent Sticky. En d’autres termes, ils se bloquent à la même position pour le reste des parties gratuites. Bref, pour ceux qui ont raté cette machine à sous, il est temps de corriger le tir. Elle mérite toute l’attention des amateurs de jeux originaux et dynamiques. 

Les jeux d’argent ont toujours eu le chic pour faire ressortir le pire côté de l’humanité. Les histoires de paris incongrus qui mettent en jeu la dignité d’une personne ou ses biens matériels sont nombreuses. Malheureusement, chaque fois qu’on se dit que le pire a déjà été fait, il y a toujours un prodige qui vient bousculer la tendance. Récemment, ce rôle a été rempli par un Indien. Il a osé parier son propre fils dans un jeu d’argent inconnu.

La décadence

Les paris qui mettent en jeu des biens non-matériels ne sont pas nouveaux. Les joueurs de poker en ont d’ailleurs fait leur spécialité. Chaque année, ils s’amusent à miser des lots ridicules à travers des défis tout aussi insolites. Si l’esprit reste bon enfant, force est de constater que cette tendance engendre des dérives surtout du côté des joueurs amateurs. En avril, par exemple, un Africain a parié avec un ami sur le derby entre Manchester United et Manchester City. Au lieu de gager une somme ou une possession matérielle, cependant, il a choisi sa femme comme cagnotte. Récemment, une affaire similaire s’est déroulée en Inde. Un individu dénommé Santosh Kumar a décidé de parier son fils dans un jeu d’argent inconnu. Malheureusement pour lui, la chance ne s’est pas trouvée de son côté. Il a ainsi dû céder sa progéniture à un certain Ram Bhajan Sah. Cette histoire a bien entendu suscité l’indignation dans le village et à travers le pays.

Intervention du maire

Cette histoire aurait pu mal se finir pour le jeune enfant de 3 ans. Heureusement pour lui, le sarpanch du village est intervenu pour annuler le pari. Il a également puni le père indigne. À noter toutefois que la sanction s’est révélée insolite. Santosh Kumar a en effet été condamné à faire 50 abdominaux. Le gagnant du pari a aussi eu sa part. Il a du faire 25 abdominaux. Enfin, le sarpanch a décrété que tous les jeux d’argent sont désormais interdits dans sa juridiction. Ceux qui oseront enfreindre la loi risqueront une peine exemplaire à savoir des pompes et des tractions sur place publique !