Jouez sans télécharger de logiciel

pub inspecteurbonus

L’année 2019 commence fort pour les machines à sous progressives du fournisseur Microgaming. Sur le premier semestre, elles ont déjà distribué 90 millions d’euros. Au total, plus d’un million de jackpots variant de 1 000 euros à 13 millions d’euros ont été remportés sur les différentes plateformes travaillant avec le développeur.

8 gros gagnants !

L’éditeur Microgaming se présente comme un acteur incontournable du marché des jeux en ligne. Aux côtés de Netent et Yggdrasil Gaming, il fait le bonheur des joueurs avec des titres innovants et généreux. Il est surtout apprécié pour ses machines à sous progressives. Celles-ci produisent chaque année une multitude de nouveaux millionnaires. D’ailleurs, durant le premier semestre 2019, elles ont déjà fait 8 gros gagnants. Sur les 90 millions gagnés sur les réseaux progressifs Microgaming, ces derniers ont remporté 43 millions d’euros. Le jackpot le plus important a évidemment été décroché sur le titre phare de l’éditeur, Mega Moolah. Il s’élève à 13 328 028 euros. Microgaming a également offert des sommes plus modestes, mais qui restent significatives. Parmi le million de jackpots obtenus sur ses réseaux, 380 s’élèvent à plus de 10 000 euros. D’ailleurs, la majorité d’entre eux a été remportée avec 1 euro de mise ou moins.

Avec un tel rendement sur ses machines à sous progressives, Microgaming commence à faire trembler le champion des jackpots en ligne, Netent. Pour rappel, il avait déjà réussi à faire chuter le Suédois en lui volant le record du plus gros gain en ligne. Celui-ci était détenu par Mega Fortune, mais il a été remplacé en 2015 par Mega Moolah. En 2018, ce dernier l’a même amélioré une seconde fois. Désormais, le record s’élève à 18,9 millions d’euros. Enfin, il faut noter que Mega Moolah possède aussi le jackpot le plus élevé sur mobile.

Une année prometteuse

Après un exercice 2018 couronné de succès, Microgaming compte bien faire mieux pour 2019. L’éditeur enchaine d’ailleurs les projets. Il multiplie notamment les partenariats avec d’importants acteurs du secteur comme 888, BGO et Mansion. Il prévoit également de sortir d’autres machines à sous toujours aussi généreuses. À noter qu’il possède déjà le catalogue le plus représenté sur les casinos en ligne du marché mondial.

La vie d’un croupier de casino peut se révéler difficile. Il doit en effet résister à la tentation d’abuser de sa position pour tenter de faire fortune. Si certains parviennent à rester droits, d’autres cèdent et commettent l’irréparable. Ding Zhipeng fait partie de ce second groupe. Ce croupier de 28 ans a été arrêté pour avoir volé 77 000 dollars singapouriens au Resorts World Sentosa.

Un travail de fourmi

L’histoire de Ding Zhipeng remonte en 2017. Il est engagé en tant que croupier au Resorts World de Sentosa. Ses dirigeants lui font rapidement confiance puisque le jeune garçon fait montre d’une discipline irréprochable au travail. Malheureusement, sa carrière va prendre un virage inattendu au mois de novembre. Il est surpris la main dans le sac alors qu’il tentait de voler 2 jetons de 1 000 dollars à sa table. Il est immédiatement placé sous détention et son domicile fait l’objet d’une fouille. La police va y découvrir 72 autres jetons d’une valeur de 1 000 dollars à 3 000 dollars singapouriens.

À partir de là, l’affaire s’emballe et le jeune croupier est obligé de confesser son crime. Il révèle ainsi une série de petits vols commis sur un peu mois d’un an. Lors de ses sessions de travail, le croupier volait toujours un ou deux jetons de manière discrète. Sa stratégie consistait à opérer avec un maximum de discrétion. En limitant ses prises à deux jetons, il était certain de ne pas éveiller les soupçons. Sa méthode s’est révélée particulièrement efficace puisque personne n’a remarqué ses agissements. Malheureusement pour lui, il a été trop confiant.

Un duo bien rodé

Pour réaliser ses méfaits, Ding Zhipeng avait besoin d’un complice. Celui-ci lui échangeait les jetons volés contre de l’argent. Le croupier utilisait ensuite la somme obtenue pour s’offrir des cadeaux. Il a notamment acheté un iPad, un iPhone et une montre Breitling. Il a également offert des boucles d’oreilles Chanel à sa petite amie. Lors de son procès, Ding Zhipeng a tenté de se défendre en prétextant une difficulté financière.

Selon son avocat, l’argent était destiné à aider sa famille restée en Chine. Le tribunal a cependant refusé l’argument en se basant sur la saisie des biens achetés par Ding Zhipeng. Le croupier a été condamné à 9 mois et six semaines de prison. Il va également devoir rembourser les jetons volés et s’acquitter d’une amende de 12 000 dollars singapouriens.