Jouez sans télécharger de logiciel

pub inspecteurbonus

Les Emoticons prennent la planète d’assaut. Après s’être imposés comme un langage universel sur internet, ils tentent désormais d’imprégner la culture populaire. Cela à travers un film produit par Hollywood et une multitude de machines à sous. Parmi ces derniers se trouve Emoji Planet, une création de Netent. Annoncée en février lors du salon ICE Totally Gaming, elle vient d’arriver sur l’ensemble des casinos associés à l’éditeur suédois. Avec une réalisation exceptionnelle et un gameplay dynamique, ce titre s’annonce déjà comme un futur succès.

Une machine à sous tournée vers la détente

Comme dit précédemment, les Emoticons ont réussi à s’imposer sur internet en particulier sur les réseaux sociaux. Tout le monde connait leur signification. Leur succès est tel que Facebook a décidé en 2016 de les adopter comme alternatif à son fameux « J’aime ». Il convient toutefois de rappeler que ces petits bonshommes n’ont pas toujours été aussi populaires. Apparus avec le langage informatique, ils ont longtemps été considérés comme un code utilisé uniquement par une frange de la population. Il faudra attendre l’essor des téléphones portables pour les voir se démocratiser. Aujourd’hui, ils constituent un véritable phénomène de société. Ils ont été adaptés en goodies, en fournitures de bureau et en film. Face à cet ouragan de produits dérivés, il était évident que les développeurs de machines à sous finissent par s’attaquer à ce thème dans leur prochaine création. Microgaming, Endorphina et Netent ont été les premiers et les plus remarqués. Netent possède toutefois une longueur d’avance sur ses deux concurrents. Considéré comme une référence en matière de machines à sous immersive et dynamique, il pourrait en effet proposer une excellente adaptation de ce phénomène. Au vu des premières images du jeu, le défi semble remporté. La machine à sous « Emoji Planet » profite d’une réalisation soignée et de haute qualité. Tournée vers la détente, elle capture parfaitement l’esprit bon enfant des Emoticons.

Des fonctionnalités délirantes

Le jeu « Emoji Planet » possède 5 rouleaux et 6 lignes de paiement. Au niveau des fonctionnalités intéressantes, il propose avant tout une option « Bombe ». Celle-ci permet de faire sauter certains symboles puis de les remplacer par d’autres. Le jeu dispose aussi d’une fonction « Part de Pizza ». Elle consiste à réunir neuf symboles formant une pizza et elle permet d’obtenir un jackpot. Dénué de SCATTER, le jeu propose toutefois une fonction « Bisou » qui permet d’obtenir une ligne de WILDs, une fonction « Fusée » qui remplit l’écran de symboles surpuissants et une fonction « Cœur » qui multiplie les gains par deux. Cerise sur le gâteau, les joueurs peuvent aussi accéder à un mode free spins.

Le marché espagnol des jeux en ligne continue d’afficher de bons résultats. À l’issu du deuxième trimestre, les opérateurs légaux auraient en effet généré 121,3 millions d’euros ce qui représente une hausse de 22,6 % par rapport aux chiffres de l’exercice précédent. Les chiffres sont malgré tout à relativiser puisqu’ils indiquent une baisse de 4,5 % par rapport au premier trimestre.

Un marché dynamique

Comme sur de nombreux marchés européens, les paris sportifs restent les plus lucratifs. Les boomakers affichent en effet un chiffre d’affaires de 60,1 millions d’euros au deuxième trimestre 2017. Cela représente une hausse significative de 12,3 % par rapport à la même période de l’exercice précédent. Il est intéressant de noter que ces résultats se révèlent d’autant plus impressionnants lorsque l’on tient compte du fait que le calendrier 2017 ne compte aucun évènement sportif majeur. Contrairement à l’année 2016 qui avait été marquée par l’Euro, l’exercice en cours ne possède pas réellement de rendez-vous d’envergure. Comme dit précédemment, les chiffres restent cependant anecdotiques puisqu’ils indiquent une baisse de 15 % par rapport au premier trimestre 2017. En ce qui concerne les casinos en ligne, ils affichent une hausse de 52,5 % de leur chiffre d’affaires par rapport à la même période de l’exercice 2016. Au total, les opérateurs ont gagné 42,9 millions d’euros. Les machines à sous ont généré 21,5 millions d’euros ce qui représente une hausse de 84 %. La roulette quant à elle affiche une amélioration de 65 % pour 9,5 millions d’euros tandis que le blackjack croit de 10,2 % pour 5 millions d’euros. À noter que contrairement aux paris sportifs, les jeux de casino affichent aussi une hausse de 14,5 % par rapport au premier trimestre.

Moins de marketing

Le poker en ligne, quant à lui, a connu une augmentation de 5 % de son chiffre d’affaires pour 14,4 millions d’euros. Le cash-game a cependant baissé de 5,5 %. Les tournois, de leur côté, affichent une hausse de 16,5 %. À noter que le partage des liquidités avec la France, l’Italie et le Portugal pourrait booster ces chiffres. Enfin, il convient de faire remarquer que les opérateurs du marché espagnol ont dépensé 25 millions d’euros en marketing, soit 16 % de moins qu’en 2016. Les bonus proposés aux joueurs ont également été réduits de 14 %.