Jouez sans télécharger de logiciel

pub inspecteurbonus

L’éditeur de machines à sous Real Time Gaming figure parmi les piliers de l’industrie du casino avec divers titres de légende à son actif. Présent sur le marché depuis 1998, l’éditeur a eu le temps de suivre l’évolution des technologies et des pratiques pour proposer des gameplays intemporels et des univers immersifs. Parmi ses plus grandes réussites se trouve le titre « Lucky 6 », un jeu sorti en 2015 qui reflète tout le talent de l’éditeur.

Présentation du jeu Lucky 6

Le jeu baptisé « Lucky 6 » met en scène un Leprechaun qui souhaite protéger son pot rempli d’or. Le Leprechaun est une figure de la mythologie irlandaise et il se rapproche du mythe du lutin. Selon les croyances, il possède un pot rempli d’or qu’il garde à l’abri des regards indiscrets au pied d’un arc-en-ciel. Le jeu « Lucky 6 » joue sur l’image de cette créature légendaire pour proposer un univers riche et parfaitement en lien avec le monde des jeux d’argent.

Les fonctionnalités du jeu

Le jeu se présente sous la forme d’une machine à sous à 6 rouleaux. Il propose une dizaine de lignes de paiement. Au niveau des fonctionnalités, il dispose d’un symbole WILD qui joue le rôle de joker. Il permet aussi de profiter d’un multiplicateur de gains X2 lorsqu’il apparait plusieurs fois sur une ligne gagnante. Le jeu propose également des parties gratuites grâce à l’obtention des lettres formant son titre à savoir « LUCKY 6 ». Les parties gratuites sont accessibles dès l’obtention des 4 premières lettres. Les 6 lettres quant à elles permettent de profiter d’un rendement maximal pendant les parties gratuites ainsi d’une multitude de symboles WILD.

Cette affaire commence en janvier 2014 lorsque le Tracfin repère un groupe de trois hommes jouant de manière suspecte au casino d’Enghien. L’enquête révèle alors une affaire de blanchiment d’argent se chiffrant à plusieurs millions d’euros. Rapidement le voile est levé sur les détails de cette activité criminelle et les trois hommes sont mis en examen.

Retour sur l’affaire

Tout commence lorsqu’un groupe de 3 individus décident de se rendre régulièrement au casino d’Enghien. Ils se font vite remarquer en raison des sommes qu’ils jouent lors de chaque session. Selon le casino d’Enghien, ces trois joueurs pouvaient jouer jusqu’à 40 000 euros lors d’un seul passage. Une fois le parquet de Pontoise averti par le Tracfin sur le profil suspect de ces trois joueurs, une enquête est ouverte. Celle-ci démontre rapidement l’extravagance des mises par rapport aux revenus des joueurs. Selon les premières hypothèses, ces derniers récolteraient des chèques de la part de nombreuses sociétés de BTP. Ils allaient ensuite les encaisser auprès d’une banque avant de rejouer l’argent dans le casino d’Enghien. Une fois l’argent blanchit, il était remis aux entreprises ce qui leur permettait d’éviter les taxes fiscales. Les suspects ont été mis en examen et incarcérés avant d’être libérés sous caution. Le casino d’Enghien quant à lui n’a pas voulu faire de déclaration par rapport à l’affaire.

Des joueurs VIP

Les suspects dans cette affaire ont acquis un statut privilégié au cours des mois qu’ils ont passés à jouer au casino. Deux d’entre eux ont ainsi acquis une carte Pass noire tandis que l’autre avait un Pass Silver. Au total, ils totalisent 543 passages en 15 mois au casino.