Jouez sans télécharger de logiciel

pub inspecteurbonus

Une étude de Motivaction vient de dévoiler le potentiel du marché hollandais des jeux d’argent en ligne. Ce dernier compterait aujourd’hui plus de 1,5 million de joueurs, soit 10 % de la population totale du pays. Ces chiffres laissent présager un excellent avenir pour le marché.

Un pays de joueurs

La Hollande compte 17 millions d’habitants, dont 1,5 million jouent à des jeux d’argent en ligne. Ce ratio démontre un amour prononcé pour les jeux d’argent dans le pays. Cependant, le marché en ligne n’est pas régularisé. Aucune autorité ne joue le rôle de régulateur et aucune loi ne s’applique au marché. Les joueurs du pays peuvent ainsi se rendre sur des sites internationaux pour tenter leur chance aux jeux d’argent. Ils figureraient d’ailleurs parmi les cibles préférées des opérateurs en raison de leur attachement pour le jeu. À noter malgré tout que sur les 1,5 million de joueurs, seule une partie d’entre eux jouent de manière régulière. 700 000 joueurs s’adonneraient aux jeux d’argent de manière occasionnelle.

De gros joueurs

Malgré le nombre peu élevé de joueurs réguliers, il est intéressant de noter que les Hollandais constituent d’excellents clients. Selon l’étude, 500 millions d’euros ont été misés par les joueurs hollandais. Ces derniers seraient ainsi de gros joueurs, un profil particulièrement apprécié des casinos. Cette particularité aurait d’ailleurs poussé le gouvernement à s’intéresser à une potentielle ouverture du marché. La Hollande serait actuellement en train de planifier la régulation de ce dernier pour une ouverture officielle dans le courant de l’année 2017. Selon les estimations, 200 opérateurs en ligne seraient intéressés pour demander une licence de jeux hollandaise.

Le 10 novembre 2015, un évènement majeur s’est déroulé sur une table du Canadian Poker Network. Un joueur a en effet perdu avec un carré de dames ce qui a libéré le Bad Beat Jackpot, une compensation qui survient lorsqu’un joueur perd une main théoriquement imbattable. Grâce à ce jackpot de la malchance, les joueurs de la table ont pu se partager 600 000 dollars. Le fameux perdant quant à lui est reparti avec 298 299 dollars !

Retour sur les faits

Tout commence sur une table de cash-game 0,5 dollar/1 dollar. Deux joueurs se distinguent aisément pendant la partie, Dickson et Gontran Larose. Après quelques échanges, Dickson ouvre les rois et relance préflop. Larose ouvre les dames et va à tapis pour mettre la pression sur son adversaire. Ce dernier décide cependant de payer immédiatement le tapis. Deux rois tombent au flop puis deux dames arrivent. Larose s’incline ainsi avec un carré de dames face à un carré de roi. Aussitôt la main jouée, 600 000 dollars apparaissent à la table. La main malchanceuse de Larose a en effet déclenché le Bad Beat Jackpot. Dickson remporte 149 000 dollars, les autres joueurs se partagent 24 858 dollars et Larose repart avec 298 299 dollars. Stupéfait, Larose annonce sa retraite. Il vient d’entrer dans l’histoire avec l’un des plus gros gains suite à un Bad Beat.

Le Bad Beat Jackpot

Le Bad Beat Jackpot correspond à une compensation financière offerte à un joueur ayant perdu une main théoriquement imbattable. Il ne concerne que quelques tables à travers les différents sites de jeux de casino (cash game), dont certaines du Canadian Poker Network. Le Bad Beat Jackpot récompense aussi les joueurs ayant assisté à la main perdante. À noter que le plus gros Bad Beat Jackpot canadien s’élève à 992 991 dollars et il remonte à l’année 2011.