Jouez sans télécharger de logiciel

pub inspecteurbonus

Lawrence Ho compte apporter un changement majeur à la politique de fonctionnement de ses casinos à Macau. La capitale des jeux a perdu une partie importante de ses clients en raison de la répression lancée par le gouvernement chinois contre le blanchiment d’argent et la corruption. Ne pouvant plus compter sur les joueurs high-rollers, Lawrence Ho pense qu’il est temps de se tourner vers une nouvelle clientèle privilégiée. Il compte ainsi se lancer à la conquête des familles en leur proposant des services qui ne tournent pas uniquement autour des jeux.

Un véritable parc familial

Pour concrétiser sa nouvelle vision du marché de Macau, Lawrence Ho compte ouvrir un tout nouveau casino. Pour mener son projet à terme, il sera associé avec l’Australien James Packer ainsi que Time Warner Inc.

Le nouveau casino repose sur un concept assez simple : attirer les familles et les joueurs avec des revenus moins aisés. En d’autres termes, Lawrence Ho souhaite élargir sa clientèle à la classe moyenne.

D’ailleurs, le nouveau casino disposera d’un espace de 2.787 m² dédié à la Warner Bros et ses productions. Une touche nécessaire pour apporter cette teinte de « culture populaire » qui plaira surement à la nouvelle clientèle.

La technologie sera également au rendez-vous puisqu’un simulateur de réalité virtuelle sera installé dans l’enceinte du casino. Ce dernier s’inscrit d’ailleurs dans la continuité de la première attraction puisqu’il sera en lien avec des univers de super-héros comme Batman et Superman.

Enfin, une grande roue inspirée d’un des nombreux films Batman devrait également figurer parmi les services de ce nouveau casino.

Macau, en perte de vitesse

Depuis 3 ans, Macau n’a pas cessé de voir son chiffre d’affaires grandir tandis que son rival Las Vegas continuait inexorablement sa chute. Cependant, depuis les 7 derniers mois, les casinos de Macau sont en perte de vitesse. L’année 2014 s’est d’ailleurs terminée sur une baisse globale de 2,6 des revenus du marché.

Les Australiens comme tous bons joueurs et amateurs de jeux de hasard ont eu droit à une enquête spéciale menée par Gambling Capital. Cette enquête visait à broder une image, une représentation fidèle du joueur australien moyen.

Les hommes amateurs de paris sportifs

L’enquête menée par Gambling Capital a permis de découvrir que comme dans de nombreux pays, les hommes constituent la majeure partie des clients des différents opérateurs de jeux de hasard. En fait, 62 % des joueurs en live sont des représentants du sexe masculin. Ce chiffre grimpe à 77 % pour les jeux en ligne qui tendent à se démocratiser petit à petit.

L’étude a également démontré que le joueur australien joue en moyenne 17,52 dollars australiens lorsqu’il se rend sur un site de jeu ou chez un opérateur en live. Quant à ses gouts en matière de jeux, il se tournerait davantage vers les paris sportifs, les courses de chevaux et les jeux de tables.

Les jeunes diplômés envahissent le net

Selon l’étude de Gambling Capital, les sites de jeux doivent leur succès aux jeunes australiens. Ces derniers constituent en effet la base de leur clientèle. En fait, les joueurs en ligne ont en moyenne 6 ans de moins que les joueurs en live.

À noter également que ces jeunes joueurs du net possèdent un niveau d’étude plus élevé que leurs homologues en live. D’ailleurs, ils gagnent mieux leur vie avec des revenus oscillant entre 90 000 et 110 000 dollars australiens annuels.

Enfin, le joueur australien se révèle particulièrement fidèle puisque 54 % des personnes interrogées avouent n’avoir qu’un seul compte. Toutefois, 60 % d’entre eux ont déjà joué sur des sites non-officiels.