Jouez sans télécharger de logiciel

pub inspecteurbonus

En 2013, de nombreux joueurs de jeu vidéo avaient ressenti une vive émotion lorsque la firme légendaire Atari était au bord du gouffre. Après avoir remonté la pente, le développeur de Pong a annoncé en juin dernier qu’il compte s’attaquer aux jeux sociaux en ligne ainsi qu’aux jeux de casinos sur le même support.

Atari, bientôt sur le marché des jeux en ligne

Actuellement, les technologies de communications mobiles connaissent une expansion sans précédent qui a dors et déjà révolutionné le quotidien de chaque citoyen. Aujourd’hui, il est devenu possible d’accéder à ses sites de jeux préférés depuis son smartphone ou sa tablette tactile afin de se livrer à quelques parties en attendant le bus ou le TGV.

Face à cette nouvelle tendance, Atari a décidé de se laisser porter par la vague et d’élargir son activité aux jeux de casino en ligne. Pour vite se faire une place sur ce marché extrêmement concurrentiel, la firme compte se servir de ses anciens succès en particulier les jeux de sa plus célèbre console, l’Atari 2600. Ainsi les jeux d’argent proposés par Atari seront basés sur des jeux mythiques comme Astéroïds ce qui devrait garantir le succès de cette nouvelle aventure de la société.

Des jeux sociaux

Le développeur de jeu, Atari, compte également investir dans les jeux sociaux. Cependant, ces derniers n’utiliseront pas de monnaie réelle, car ils seront orientés vers le divertissement pur. D’ailleurs, ces nouveaux services devraient s’inspirer du travail du géant Google et devraient se présenter sous la forme d’application payante adaptée à tous les types de « mobiles devices » ou appareils mobiles.

Naoya Kihara vient de réaliser un véritable défi et il a marqué l’histoire de son nom en devant le premier japonais à gagner un bracelet au poker. Cependant, lors de ses interviews, l’enfant du pays dépeint une image peu flatteuse de ce sport dans son pays.

Le poker vu par les Japonais

Selon Kihara, le poker garde une image de jeu de pur hasard au Japon. De nombreuses personnes, selon lui, pensent que ce jeu de cartes repose uniquement sur la chance et qu’à aucun moment le talent ni la discipline d’influence le résultat final. Des propos qui choquent bien entendu le jeune prodige qui est tombé amoureux de ce jeu.

Cette image du poker pourrait provenir de l’interdiction des jeux d’argent et de casino au Japon. Ceci entraine obligatoirement une méconnaissance du jeu, de ses règles et des techniques à appliquer. Cependant, avec les pourparlers actuels concernant l’ouverture du marché japonais, les mentalités devraient évoluer.

Pour Kihara, la légalisation des jeux de casino ne réussira pas à changer l’image du poker. Ceci parce que le poker ne sera pas autorisé à cause de la recrudescence du Mah-Jong. Ce jeu est également interdit, mais les autorités ne peuvent pas endiguer la ferveur qu’il suscite en raison du nombre de salles et de joueurs trop élevés. Pour Kihara, si le poker est autorisé au Japon, le gouvernement devrait lutter contre les établissements de Mah-jong qui chercheront également à être reconnus.

Le poker-loisir

Ainsi, selon Kihara, le seul moyen de promouvoir le poker reste le poker-loisir, une variante spécifique au Japon. Le concept est simple, au lieu de miser, les joueurs consomment pour obtenir des points. Le vainqueur remporte ensuite un séjour à Macau ou en Corée afin de participer à des tournois.