Jouez sans télécharger de logiciel

pub inspecteurbonus

Le casino d’Hauteville-Lompnes va bientôt entrer dans une nouvelle ère, celle du groupe Ramousse. Pour l’occasion, il passera par un lifting complet de sa salle de jeu ainsi que du restaurant qui va rouvrir ses portes.

Des travaux de rénovation en vue

Le casino sera fermé pendant deux jours afin de permettre aux ouvriers de réaliser les travaux nécessaires pour la rénovation de l’établissement. Des opérations de nuits sont également prévues. Cette rénovation portera essentiellement sur l’esthétique générale du casino. De nouvelles moquettes seront installées, entre autres. Les travaux concerneront aussi bien l’intérieur que l’extérieur. Le bar, la salle des machines à sous, mais surtout le restaurant bénéficieront tous de ce petit lifting. La fin de travaux est fixée au 1er avril. Ces travaux couteront 500 000 euros, ce qui entrainera une baisse de la masse salariale. Toutefois, la réouverture du restaurant devrait résoudre le problème et relancer rapidement les activités. Les horaires de travail ont également été allongés suivant les jours. Le casino sera ouvert de 10 h à 4 h du matin le lendemain.

Au revoir Partouche

Ces travaux de rénovation constituent la première action du nouveau propriétaire du casino d’Hauteville-Lompnes. En effet, le groupe Partouche, ancien propriétaire, a décidé de céder l’établissement au groupe Ramousse. La transaction est estimée à 1,45 million d’euros. Le groupe Ramousse récupère ainsi le casino qui fête bientôt ses 11 années d’existence. Le seul bémol de l’histoire réside dans l’impossibilité de rouvrir la discothèque. Du moins pour le moment. Cependant, des animations musicales sont au programme pour la clientèle du samedi soir.

En Espagne, il existe une rivalité millénaire entre les deux villes de Barcelone et Madrid. Ces dernières entrent toujours en compétition et les confrontations ne sont jamais tendres. Cette fois-ci, le sujet de leur rivalité se porte sur l’implantation d’un casino géant au sud de Barcelone. Une occasion pour les Catalans de remuer le couteau dans la plaie. En effet, tout le monde se souvient du complexe casinotier qui devait ouvrir à Madrid, mais qui fut abandonné : Eurovegas.

La vieille rivalité

Un complexe casinotier, Barcelona World verra bientôt le jour dans une petite région au sud de Barcelone. Il s’agira d’un établissement aux dimensions titanesques avec notamment un casino, des centres commerciaux, des hôtels, une salle de cinéma et des restaurants. Une disposition qui n’est pas sans rappeler un projet similaire, Eurovegas. En 2013, Sheldon Adelson avait prévu de créer le plus grand complexe casinotier de l’Europe. Le projet pesait 10 milliards de dollars et devait aboutir en 2017 en créant au passage plusieurs milliers d’emplois. Cependant, la loi interdisant de fumer à l’intérieur d’un casino a suffi pour que Sheldon Adelson abandonne son projet. Il a préféré le déplacer au Japon.

Pas question !

L’implantation d’un « Eurovegas » sur le sol catalan constitue un vrai coup de poignard pour Madrid. Ainsi, la ville a décidé de mettre en place une commission spéciale pour attirer le complexe sur son territoire. Pour y arriver, Madrid aura tout donné notamment l’exemption des taxes ainsi que la réduction de 55 % de l’impôt sur les jeux.