Jouez sans télécharger de logiciel

pub inspecteurbonus

Le Japon serait la nouvelle destination phare pour les grands casinotiers américains. En effet, depuis quelques années, l’intérêt pour le pays du soleil levant ne cesse d’augmenter dans le cœur de ces géants. Il faut dire que le Japon offre de nombreux avantages grâce à sa proximité avec d’autres pays renfermant des joueurs potentiels comme Pékin ou Shanghaï. Aujourd’hui, c’est le géant MGM Resorts qui s’intéresse fortement à ce marché plein de possibilités.

Après les USA, le Japon

Il y a quelques semaines, MGM Resorts faisait le bilan de ses recettes pour ce trimestre par la voie de son PDG depuis 2008, Jim Murren. Durant sa déclaration, le grand monsieur du groupe a insisté sur la réussite constatée sur le marché américain. Un signe, d’après lui, du retour à la normale des activités suite à la crise. En effet, à Las Vegas notamment les recettes ont poussé vers la rénovation du NEW YORK NEW YORK et du Monte-Carlo. Mais, ce qui a surtout retenu l’attention dans son discours restera son intérêt non dissimulé pour l’Asie et en particulier pour le Japon. Le groupe a déjà lancé un projet dans la ville de MACAU et espère investir le marché nippon prochainement.

Tout n’est pas gagné

Malgré l’intérêt certain que représente le marché nippon, ce dernier ne risque pas de voir le jour avant au moins 2020. En effet, au Japon, l’implantation de casino est interdite. Tout n’est pas perdu pur autant, car les élus sont de plus en plus nombreux à être intéressés par le potentiel de ce marché. Si le marché des jeux venait à s’ouvrir au Japon, cela ne rapporterait pas moins de 50 milliards de dollar. En tout cas, MGM Resorts est bien décidé à investir.

Le fils du ministre des Affaires étrangères est un personnage aux multiples facettes. Chef d’entreprise à faible revenu, fils de ministre, escroc, mais surtout accro aux jeux. Ce personnage est d’ailleurs impliqué dans diverses affaires notamment une qui s’est passée au Maroc et pour laquelle il est inculpé de tentative d’escroquerie.

Thomas Fabius, un chef d’entreprise

Thomas Fabius possède une petite entreprise en France, mais ses revenus sont faibles. D’ailleurs, grâce à cela, le trentenaire est affranchi d’impôt sur le revenu. En tout cas, officiellement, car son statut de fils d’une personnalité gouvernemental n’est surement pas étranger à cette situation. Pourtant malgré ses faibles revenus, Thomas Fabius a récemment fait l’acquisition d’une propriété de 7 millions d’euros. Ce luxueux domicile se trouve en effet dans une partie très huppée de Paris et s’étend sur 280 m². Un achat suspect vu ses revenus et surtout au vu d’une affaire en Maroc où ce dernier a dû gager une fausse monter pour s’acquitter de se dettes.

Le Maroc

Durant un voyage au Maroc, en bon accro aux jeux, Thomas Fabius passe son temps dans les casinos. Malheureusement, il se retrouve très vite à sec et il se voit obliger de gager une fausse montre de luxe. Le casino a alors, déposé une plainte contre lui pour « tentative d’escroquerie ». Cette affaire est traitée avec la plus grande discrétion au Maroc, au vu du statut du père de l’accusé. Mais en France, l’affaire Thomas Fabius attire de plus en plus de personnes tant pour le personnage que pour le scandale.